La perte de cheveux peut survenir pour n’importe quelle raison.

Alors que beaucoup d’hommes sont affectés par la calvitie,dans la plus part des cas d’origine génétique,la perte de cheveux peut aussi affecté les femmes.
Les cheveux d’en haut de la tete sont mis à risque autant bien que les poils du visage ainsi que les sourcils.

En dehors de la calvitie d’origine génétique atteignant la gente masculine,la chute de cheveux peut aussi etre causée par l’alopécie (une maladie autoimmune qui cause une perte de cheveux en plaques),les hormones ( les hormones naturels tels aue les hormones de la grossesse ou bien un traitement médical qui contient des hormones tel que les contraceptifs),les problémes de thyroide, les déficits alimentaires et même le stress.

Quand la greffe de cheveux prend le dessus,celà peut vraiment atteindre votre estime de soi. Les transplantations capillaires ont aidé à redonner à ceux qui ont souffert d’une chute capillaire leurs cheveux ainsi que leurs confiance en eux même.

Les greffes ont été rafinées au cours de nombreuses années pour la réussite de la procédure,mini invasive qu’elle est devenue aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’une greffe de cheveux?

What is a Hair TransplantUne greffe de cheveux est une procédure dans laquelle les follicules pileux d’une partie de votre corps (appelé la zone donneuse) sont déplacés vers la partie de votre corps – cuir chevelu ,sourcils,visage qui souffre de chute de cheveux. La procédure a été inventé depuis des décennies ,et a beaucoup changé,raffinée pour ce quelle est aujourd’hui.

La plus ancienne transplantation capillaire

The Earliest Known TransplantLa plus ancienne transplantation capillaire a été documenté en 1822; par un étudiant en médecine et son maitre en Allemagne. Les cheveux ont été déplacé d’une zone de la tete à une autre.

Alors qu’ils l’ont appelé un succès et déclaré que cela aiderait ceux qui souffraient de la calvitie masculine,il y avait très peu de mentions après leur expérience d’autres transplantations au moins jusqu’aux années 1900.

Le début de la transplantation moderne

The Beginning of the Modern TransplantsLes transplantations de cheveux modernes ont débuté en 1939,par un procèssus développé par une dermatologue japonais.

La technique du docteur OKUDA connue sous le nom technique du coup de poing,est née de la volonté de restaurer les cheveux perdus due à des blessures et des brulures. Cette technique particulière impliquait de prendre des plaques de follicules pileux contenant de la peau et de les déplacer vers de petits trous dans les zones endommagées. Un autre dermatologue japonais a réduit la taille des greffes quelques années plus tard.

Le développement dans les Etats Unis

Development in the United StatesCe n’est que dans les années 1950 que les techniques dévelopées au Japon ont fait leur chemin vers les Etats-Unis. Le Docteur Norman Orentreich a performé la procédure en 1952,et ses études ont finalement été publié sept ans plus tard.

Dans cette étude, il a inventé le terme «dominance du donneur», qui stipule que les cheveux transplantés présentent encore les caractéristiques de la zone à partir de laquelle ils ont été pris, plutôt que ceux de la zone où il a été transplanté.

Le docteur Orentreich a utilisé des tailles de greffes de 4 millimètres, qui sont particulièrement grandes, et par conséquent elles n’ont pas semblé tout à fait normales. Cependant, cette taille était encore utilisée à travers les années 70 et au début des années 80, et est devenu connu sous le nom de bouchons de cheveux, qui ont pris une connotation négative.

Dans la dernière partie des années 1980 jusqu’aux années 90, les micro et les minigrafts sont apparus, affinant le processus de manière significative.
Les microgreffes ont été utilisées pour adoucir la racine des cheveux tandis que les minigrafts ont rempli le reste de la zone.

Plus de greffes ont été faites dans une session, par opposition à la plus grande, mais moins, les greffes des années précédentes.

FUE : Exctraction de l’Unité Follicullaire

Follicular Unit ExtractionLa technique la plus moderne, développée dans les années 1990, est extrêmement raffinée. Les médecins récoltent des poils individuels, un processus connu sous le nom d’extraction d’unité folliculaire (FUE), en utilisant un petit outil de poinçon avec un très petit diamètre et un micro moteur.

Les follicules sont ensuite transplantés dans les zones où les cheveux sont désirés. La zone donneueuse et la zone receveuse sont anésthesiées avec un produit d’anesthésie local et la procédure ne nécessite aucune incision ou suture.

La procédure permet un travail très détaillé et des résultats naturels sans aucune cicatrice ou douleur.

FUE est devenue la procédure de choix au début des années 2000 et est maintenant considérée comme la «norme d’or» des procédures de greffe de cheveux.